profondeur

Régis Labeaume

Maire de Québec

Diplômé en sociologie de l'Université Laval, Régis Labeaume a été élu, la première fois le 2 décembre 2007, 37e maire de Québec et réélu le 1er novembre 2009 à la tête d’une équipe majoritaire.

Avant son élection, Régis Labeaume a dirigé la Fondation de l'entrepreneurship et a œuvré pendant plusieurs années dans le domaine de l'innovation technologique dans la région de Québec et occupé des fonctions d'administrateur auprès de plusieurs entreprises de haute technologie.

Régis Labeaume a été copropriétaire de Réadaptation Québec inc., une entreprise de réadaptation physique. Il a été président-fondateur de la Société minière Mazarin (1985-1993), président du conseil d’administration de la Société Asbestos, président du conseil d’administration des Mines d'Amiante Bell.

Tout au cours de sa carrière professionnelle, Régis Labeaume s'est impliqué dans le monde social et culturel de la région et de la ville de Québec en plus d’être membre de plusieurs conseils d’administration, dont le Festival d’été de Québec et Hydro-Québec.

Pour la Ville

  • >Améliorer la performance de l’organisation municipale' Fermer
    • Adoption, d’un cadre financier assurant une saine gestion des finances de la Ville :

      • création de trois fonds pour la neige (20 M$), l’autoassurance (8,7 M$) et la prévoyance (20 M$);

      • ratio du service de la dette nette par rapport au budget de fonctionnement plafonné à 20 %;

      • ratio de la dette nette par rapport au potentiel fiscal plafonné à 3,5 %;

      • adoption d’un plan de gestion de la dette.

    • Réalisation des 25 Chantiers visant la transformation de l’organisation municipale et qui ont permis de cumuler des économies récurrentes de 181,4 M$ dans le budget de fonctionnement entre 2008 et 2013. Le travail accompli depuis 2008 a notamment permis de:

      • simplifier le processus de délivrance des permis de construction;

      • compléter l’impartition de la collecte des matières résiduelles;

      • réorganiser le Service des équipements motorisés et rationaliser le parc véhiculaire;

      • compléter la réalisation du plan quinquennal de main-d’œuvre ayant notamment mené à l’abolition de 624 postes;

      • adopter un nouveau Schéma de couverture de risques en incendies 2012 - 2017.

    • Modification de la rémunération des cadres supérieurs de la Ville, permettant d’être plus concurrentiel sur le marché et d’attirer les meilleures ressources en matière de gestion.

    • Réduction du nombre d’élus municipaux de 37 à 27 en 2009 et de 27 à 21 en 2013.

    • Adoption d’une rémunération unique pour les élus afin d’être plus transparent.

  • >Mettre en œuvre un plan de développement durable et devenir une ville plus verte.' Fermer

    Protéger nos ressources d’eau potable

    • Adoption de la Stratégie de conservation de l’eau potable.

    • Production du Guide du promoteur, un document innovateur sur le développement urbain dans les bassins versants des prises d’eau potable.

    • Application annuelle du plan d’action permettant de contrer la présence de cyanobactéries dans le lac Saint-Charles ainsi que dans le bassin versant de la prise d’eau et mise en œuvre des recommandations de l’étude limnologique (900 000 $).

    • Réalisation d’un audit sur l’aquaresponsabilité municipale et obtention d’une cote A+, confirmant que les orientations de la Ville en matière de gestion de l’eau sont généralement adéquates. Suite à ce rapport, la Ville continuera d’améliorer ses pratiques et ses politiques (100 000 $).

    Devenir une ville plus accessible, mieux desservie en moyens de transport et qui réduit ses émissions de gaz à effet de serre

    • Adoption du Plan de mobilité durable et annonce d’une étude de faisabilité pour le tramway dont les coûts seront défrayés par le gouvernement provincial.

    • Réorganisation des services du RTC qui se rendront directement vers le pôle commercial et d’affaires ou vers les milieux d’enseignement de Sainte-Foy. Ajoutés à l’implantation de la voie réservée sur l’autoroute Robert-Bourassa, ces changements permettront à l’ensemble des utilisateurs de l’autoroute de gagner une quinzaine de minutes dans leur trajet. Cette réorganisation est à coût nul pour les citoyens grâce à une révision des départs sur les parcours moins achalandés.

    • Adoption d’un nouveau cadre de développement urbain qui misera sur la densification intelligente, la mixité des fonctions et le réaménagement des quartiers existants plutôt que sur l’étalement urbain.

    • Remplacement graduel du parc véhiculaire de la Ville en faveur de véhicules hybrides et moins énergivores. Ces acquisitions visent à atteindre un objectif de réduction d’au moins 20 % des gaz à effet de serre d’ici 2020.

    • Participation de la Ville au programme CHANGEZ D’AIR qui permet à 400 citoyens de remplacer leurs vieux appareils de chauffage au bois par des systèmes 70% moins polluants (la Ville investit 40 000 $ dans ce programme mis en place en collaboration avec l’AQLPA, le MDDEFP et l’APC).

    Faire de Québec une ville exemplaire dans la gestion des matières résiduelles

    • Modernisation de l’incinérateur et de la station de traitement des boues (Investissement de 61,5 M$ depuis 2005).

    • Bonification du recyclage : implantation de la collecte aux immeubles de plus de 30 logements, lancement du guide du tri et travaux de modernisation au centre de tri (324 000 $ du gouvernement provincial et 10 M$ investis par la Ville depuis 2008 sur un projet de 11,5 M$).

    • Contribution financière à la mise en place d’un projet-pilote de traitement du méthane et de réduction des gaz à effet de serre générés par les sites d’enfouissement. Le projet-pilote se tient entre décembre 2012 et décembre 2013 sur les lieux de l’ancien site d’enfouissement de Beauport (171 000 $ de la Ville, 242 000 $ du ministère des Ressources naturelles et 78 000 $ du Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ).

    • Présentation d’un projet de centres de valorisation des matières organiques (compostage et biométhanisation).

    • Mise en place des séances du conseil municipal sans papier.

  • >Rénover les infrastructures et les parcs' Fermer
    • Poursuite des investissements dans les infrastructures routières, d’aqueducs et d’égouts ainsi que dans le Programme d’entretien préventif des chaussées (PEPC) mis en place en 2009. Depuis 2008, 912 M$ ont été investis pour la réfection de 227,1 km d’infrastructures de surface, 195 km de chaussées dans le cadre du PEPC et 368,8 km des réseaux d’aqueduc et d’égouts.

    • Poursuite du plan de mise à niveau des arénas créé en 2007.

    • Poursuite du programme des bassins aquatiques créé en 2009.

    • Poursuite des investissements visant à améliorer et rénover les parcs de la Ville.

  • >Faire de Québec la ville la plus attrayante au pays' Fermer
    • Poursuite du financement d’attraits touristiques et d’événements tels le Cirque du Soleil, le Moulin à images, le Championnat du monde Red Bull Crashed Ice, le Grand Prix Cycliste UCI Protour, Bordeaux fête le vin à Québec 2012 et la Coupe du monde FIS de ski de fonds.

    • Poursuite des actions visant à faire de Québec une capitale de Noël : Québecadabra, le Marché de Noël allemand, Noël au Trait-Carré et les célébrations de fin d’année sur la Grande Allée.

  • >Être plus près et à l’écoute des citoyens' Fermer
    • Engagement et mise en place de la Déclaration de services aux citoyens de la Ville de Québec afin de garantir des services de qualité supérieure répondant à leurs besoins.

    • Mise en place d’une nouvelle option de paiement des taxes municipales en 12 versements préautorisés.

    • Mise en application de près de 80 % des recommandations du rapport sur l’évaluation foncière résidentielle faisant suite aux doléances des citoyens quant au système d’évaluation foncière. Cela inclut l’ajout d’un nouveau module «Explorer le marché de mon secteur» pour visualiser le prix de vente d’une quinzaine de propriétés dans un rayon de 2 km d’une résidence et justifiant ainsi son évaluation.

    • Tenue, depuis 2008, de plusieurs séances de consultations publiques sur divers sujets, dont 29 directement entre le maire et la population (réduction du nombre d’arrondissements et d’élus, Rêver notre capitale et projet d’amphithéâtre multifonctionnel).

    • Ajustement des taxes des immeubles non résidentiels affectés par une variation de la valeur inscrite au rôle d’évaluation 2013-2014-2015 par l’application de la mesure de diversification transitoire des taux de taxation.

  • >Favoriser les grands projets et le développement économique' Fermer

    Construction d’un amphithéâtre multifonctionnel

    • Début des travaux de construction.

    • Signature d’une entente pour la gestion du futur amphithéâtre avec la Corporation de gestion de l’amphithéâtre de Québec ainsi que deux baux (hockey et spectacles/événements) et d’une convention de droits d’identification avec des filiales de Quebecor Media.

    Super PEPS

    • Versement à l’Université Laval de la deuxième tranche d’une subvention dans le cadre de l’agrandissement du pavillon (37,5 M$ de chacun des gouvernements supérieurs et 10 M$ de la Ville sur un projet totalisant 85 M$).

    • Inauguration du stade couvert multifonctionnel Telus et achèvement des travaux de construction de la piscine olympique, de l’amphithéâtre gymnase et du centre d’entraînement en salle.

    • Conclusion d’une entente avec l’Université permettant aux citoyens de bénéficier de 70 % des plages horaires du Super Peps, moyennant le paiement, par la Ville, de 70 % des frais annuels d’exploitation.

    Agrandissement du Centre de foires d’ExpoCité

    • Agrandissement du Centre de foires au coût de 35 M$ (10,2 M$ de chacun des gouvernements supérieurs et 14,7 M$ de la Ville).

    Recrutement de main-d’œuvre

    • Organisation, depuis mars 2008, de 12 missions de recrutement international de travailleurs qualifiés en collaboration avec l’organisme Québec International et lancement du site internet www.quebecentete.com.

    • Adoption de la Politique municipale sur l’accueil, l’intégration et la rétention des personnes immigrantes et tenue de rencontres d’échange d’information entre la Ville et les organismes qui interviennent auprès des nouveaux arrivants.

    Stratégie de développement économique et soutien aux secteurs de force de notre économie dans le cadre de la démarche ACCORD

    • Présentation et lancement de la Stratégie de développement économique de la Ville de Québec visant notamment à soutenir des projets novateurs et à valeur ajoutée dans le domaine de la recherche. Elle permet de favoriser le démarrage d’entreprises et de réunir les conditions gagnantes pour les faire croître. Depuis, la Ville de Québec a annoncé le financement de plusieurs projets et la création de programmes en collaboration avec différents partenaires :

      • plateforme de recherche BioProduction21 (200 000 $ de la Ville);

      • programme Entrepreneur en résidence en collaboration avec l’INO (2 M$);

      • Programme de vitrine technologique;

      • Programme de bourses de la Ville de Québec pour la formation des nouveaux entrepreneurs au programme Élite de l’École d’Entrepreneurship de Beauce (250 000 $ de la Ville);

      • programme de soutien financier à la formation de sociétés de développement commercial(SDC);

      • cellule de mentorat spécialisé en haute technologie;

      • programme de formation, de coaching et de mentorat FastTrac® TechVenture par Québec International, une exclusivité au Canada;

      • soutien à la plateforme de financement participatif La Ruche.

    • Investissement de 756 000 $, pour les années 2010-2011-2012, afin de positionner la Ville de Québec comme port d’embarquement et de débarquement pour les croisières internationales.

    • Soutien financier pour la réalisation des phases 4 et 5 du projet de démonstration technologique d’efficience clinique dans le réseau de la santé (427 000 $ de la Ville de Québec, 130 000 $ du MDEIE et 573 000 $ du privé).

    • Conclusion d’une entente avec la compagnie Holland America Line (HAL) qui permettra d’accroître significativement l’achalandage des croisiéristes en période estivale (145 000 $ de l’OTQ, 300 000 $ de la Ville, 55 000 $ de la Commission de la capitale-nationale, 75 000 $ du ministère des Finances et de l’Économie et 575 000$ de Tourisme Québec).

    Création d’un nouveau parc technologique

    • Projet d’aménagement de l’espace d’innovation Michelet, un parc technologique de nouvelle génération visant à créer un milieu de travail d’une qualité inégalée, alliant innovations technologiques et écologiques.

  • >Devenir une ville plus branchée' Fermer
    • Création d’une version adaptée à la téléphonie mobile du site internet de la Ville.

    • Utilisation des alertes par messagerie texte avisant les citoyens des opérations radars et de déneigement.

    • Adaptation virtuelle du Parcours Vivacité, une valeur ajoutée à l’expérience touristique de la ville.

    • Diffusion des séances du conseil municipal en direct sur le site internet de la Ville de Québec.

    • Lancement, par le RTC, d’une application mobile gratuite permettant, entre autres, de visualiser les parcours, de consulter les horaires et d’utiliser la géolocalisation pour effectuer des recherches. Le RTC travaille également au développement d’une application utilisant le GPS pour permettre de suivre le déplacement des autobus en temps réel.

    • Lancement du Portail des règlements de la Ville de Québec, permettant aux citoyens d’effectuer des recherches dans les règlements adoptés depuis la création de la nouvelle ville en 2002.

    • Soutien à l’organisme Zap Québec, qui a pour objectif de faire de la ville une cité sans fil pour l’accès gratuit à Internet; avec plus de 410 points d’accès sans fil gratuits couvrant plus de 60 % du territoire, Québec peut se considérer comme l’une des villes les plus Wi-Fi au pays.

    • Mise en ligne des onglets «Famille», «Nouveaux arrivants», «Aînés» et «Culture et patrimoine» du site internet de la Ville afin d’offrir des services et de l’information personnalisés aux citoyens.

    • Inauguration du réseau de fibre optique entre les villes de Laval, Lévis, Longueuil, Québec, Saguenay, Sherbrooke et Trois-Rivières, qui permet de partager l’accès Internet haute vitesse ainsi que des applications dans le domaine des ressources humaines (notamment la paie) et de la cour municipale. Il permet également la vidéoconférence entre ces villes, ce qui conduit à de nouveaux projets de collaboration.

    • Implantation d’un système de téléjalonnement afin de fournir aux automobilistes une information en temps réel sur le nombre d’espaces inoccupés dans les grands parcs de stationnement du centre-ville.

    • Remplacement des parcomètres par de nouvelles bornes de péage, permettant maintenant l’utilisation des cartes de crédit. Les nouvelles bornes ont aussi l’avantage de fournir un coupon pouvant servir de reçu et permettent aux citoyens d’ajouter du temps à n’importe quelle station de péage. Les bornes acceptent les paiements seulement pendant les heures tarifées.

  • >Mettre en valeur le patrimoine' Fermer
    • Représentations, auprès du gouvernement provincial, ayant mené à la classification et à la sauvegarde des Nouvelles-Casernes, un vestige du régime français datant du XVIIIe siècle.

    • Investissement de 10,3 M$, d’ici 2013, afin de transformer l’ancien temple Wesley en Maison de la littérature (8,3 M$ de la Ville, 1,9 M$ du MCCCF, 1,5 M$ du fonds du Canada pour les espaces culturels et 100 000$ de la Conférence régionale des élus).

    • Subvention à la Fondation Famille Jules Dallaire pour la rénovation de la Maison Loyola afin d’y relocaliser l’École de la rue de la Maison Dauphine (5,3 M$ partagés à parts égales entre la Ville et le MCCCF).

    • Contribution au projet du Monastère des Augustines, un vaste complexe consacré à la muséologie et à l’interprétation patrimoniale qui intégrera également un centre d’archives, un centre de ressourcement et des espaces destinés à de l’hébergement à la fois culturel et social (6 M$ de la Ville).

    • Création de la Table de concertation du Vieux-Québec visant à établir des consensus sur les orientations, les interventions et les actions à mettre en œuvre pour un développement équilibré du Vieux-Québec. Le travail de la Table a déjà permis d’identifier plusieurs actions:

      • le développement d’une section internet et mobile sécurisée destinée à offrir de l’information aux résidents, commerçants et travailleurs du secteur;

      • le suivi du potentiel immobilier dans le Vieux-Québec et l’accompagnement des promoteurs dans leurs projets;

      • la création d’un fonds pour la valorisation du patrimoine et l’amélioration de la qualité de vie des citoyens à partir, entre autres, d’une contribution des promoteurs d’événements;

      • l’implantation d’un système de téléjalonnement afin de fournir aux automobilistes une information en temps réel sur le nombre d’espaces inoccupés dans les grands parcs de stationnement du centre-ville;

      • l’approfondissement des besoins des résidents et travailleurs en matière de commerces et de services de proximités, la promotion de ceux déjà existants et invitation aux commerçants à offrir des privilèges aux citoyens du Vieux-Québec.

    • Versement, dans le cadre du Programme de subvention à la restauration, à la rénovation, à la construction et au recyclage résidentiel, d'une subvention pour la mise en œuvre d'un projet de construction d'un bâtiment multifamilial mixte situé sur la rue des Jardins, dans le site patrimonial déclaré du Vieux-Québec (240 000 $).

    • Dépôt du rapport du groupe de travail sur le patrimoine des communautés religieuses et formation d’un comité de suivi permettant une approche facilitatrice afin d’accompagner les communautés dans le redéveloppement de cet important patrimoine immobilier.

    • Publication de la série Découvrir Québec qui vise à mettre en valeur le patrimoine des arrondissements de la ville en offrant une vision renouvelée de la notion de patrimoine : l’histoire, l’architecture, les paysages, les quartiers urbains, les anciens noyaux villageois, les ressources naturelles, les industries et commerces et les résidents.

  • >Faire de Québec une ville culturellement dynamique' Fermer
    • Soutien aux artistes et à la relève par la poursuite des différents programmes offerts par la Ville de Québec :

      • implantation en 2008 de la mesure Première Ovation, comptant maintenant 8 disciplines artistiques;

      • poursuite des subventions dans le cadre du programme Sésame;

      • poursuite de la mesure d’aide au démarrage de productions cinématographiques et télévisuelles créée en 2009;

      • programme vitalité culturelle 2011-2013 et bonification des sommes investies ;

      • création en 2011 de la mesure d’aide «Coup de pouce».

    • Contribution à la création et à la tenue des festivals :

      • Québec en toutes lettres, faisant vivre la littérature de diverses façons : animation urbaine, défis d’écriture, ateliers, expositions, entretiens, tables rondes et musique;

      • Festival d’opéra de Québec, une grande célébration de l’art lyrique destinée au grand public;

      • Festival de cinéma de la Ville de Québec, faisant la promotion et la diffusion des œuvres cinématographiques de renommée internationale dans la ville de Québec.

    • Collaboration à la création de l’Amplificateur de Québec, un lieu de formation et de diffusion pour les jeunes musiciens (18 – 35 ans) pour tous les genres de musique (830 000 $ de la Ville sur trois ans).

    • Contribution au projet d’agrandissement du Musée national de beaux-arts du Québec (5 M$ de la Ville sur un projet de 90 M$).

    • Soutien à l’organisme La Rotonde pour l’aménagement prochain de la Maison pour la danse (750 000 $ de la Ville et 2,5 M$ du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine (MCCCF)).

    • Subvention au Festival de cinéma pour enfants de Québec (20 000 $).

    • Subvention au Festival Québec Mode (25 000$).

    • Soutien à la Société du Palais Montcalm pour l’acquisition d’un grand orgue de concert (1,5 M$ partagé à parts égales entre le MCCCF, la Ville et la Société du Palais Montcalm).

    • Annonce d’une subvention de 7 M$ pour la réfection de l’immeuble qui abritera le théâtre Le Diamant visant à mettre en place un pôle de spectacles à la place D’Youville.

    • Annonce d’un investissement de 1 M$ pour la transformation de l’ancienne caserne de la rue Saint-Nicolas en ateliers d’artistes.

    • Dévoilement de la Vision de la Bibliothèque de Québec 2013-2020. Une vision dans laquelle l’ensemble des bibliothèques forment désormais « la Bibliothèque de Québec » qui se déploie sur le territoire en cinq composantes : la bibliothèque centrale Gabrielle-Roy, la Maison de la littérature, le réseau des bibliothèques, la bibliothèque hors les murs et la bibliothèque virtuelle. La Vision cible quatre grands objectifs :

      • faire passer le nombre d’abonnés de 33 % à au moins 40 % d’ici 2020;

      • être parmi les plus « branchés » au Québec avec la bibliothèque centrale Gabrielle-Roy qui deviendra un lieu phare de la technoculture dans le quartier Saint-Roch;

      • jouer un rôle d’avant-garde en devenant un modèle et un chef de file du livre numérique francophone par l’acquisition de plus de 30 000 titres numériques d’ici 2020;

      • offrir des espaces attrayants, stimulants, polyvalents répondant aux besoins des différentes clientèles.

    • Annonce d’un nouveau mode de gestion pour la Bibliothèque de Québec. Afin d’en concrétiser la vision de développement, la Ville a choisi d’unifier la gestion en confiant le mandat à L’Institut Canadien de Québec.

    • Dévoilement de la Vision du développement de l’art public de la Ville de Québec 2013-2020 qui vise à augmenter de 28 % le nombre d’œuvres d’art public sur le territoire et qui s’applique à tout projet de construction et d’agrandissement de biens immobiliers et d’ouvrages d’art municipaux. Un fonds d’acquisition de 100 000 $ est également mis en place pour permettre le financement de projets spéciaux. À cela viendront s’ajouter les œuvres d’art public mises en place par des initiatives du secteur privé.

  • >Faire de Québec une ville plus active et plus sportive' Fermer
    • Adoption d’une politique d’attribution des heures de glace assurant annuellement, à chaque association sportive reconnue, un ratio d’affectation de 3,5 heures pour chaque jeune de 21 ans et moins, inscrit à une activité de glace.

    • Bonification des heures d’ouverture des patinoires extérieures qui ouvrent désormais à 10 h 00 la fin de semaine et ferment à 22 h 00 en semaine.

    • Augmentation de l’offre de terrains de soccer synthétiques.

    • Maintien de la gratuité des bains et du patinage libre établie en 2008.

    • Poursuite du développement du réseau cyclable.

  • >Devenir une ville plus solidaire et plus juste' Fermer
    • Création du projet IMPAC, visant une justice à caractère communautaire en offrant un traitement judiciaire adapté à une clientèle spécifique (problématique de santé mentale, de déficience intellectuelle, de trouble envahissant du développement, de toxicomanie ou d’itinérance) et en favorisant leur réinsertion sociale et leur remise en action pour ainsi diminuer le risque de récidive (en collaboration avec les ministères de la Justice du Québec, de la Santé et des Services sociaux et de la Sécurité publique).

    • Attribution de 1790 logements communautaires et abordables supplémentaires dans le cadre du programme AccèsLogis Québec depuis 2009.

    • Adhésion à la démarche Municipalité amie des aînés afin d’améliorer la santé, le mieux-être et les conditions de vie des personnes aînées :

      • participation à la mise en place du programme PAIR (15 000 $ par année de 2011 à 2013);

      • inaugurations de quatre parcs intergénérationnels;

      • adoption d’un plan d’action 2012-2015 pour les aînés.

    • Adhésion à la démarche Municipalité amie des enfants afin de faire progresser localement le respect des droits de l’enfant.

    • Reconduction des subventions au programme Guichet Ouvert (50 000 $) et à l’organisme Accès-Loisirs Québec (30 000 $) afin de rendre accessibles l’art, la culture et les loisirs à l’ensemble de la population.

    • Annonce d’une contribution financière de 1 M$ sur trois ans (2012-2013-2014), en partenariat avec le gouvernement provincial, en vue de l’implantation de l’Institut Mallet pour l’avancement de la culture philanthropique.

    • Subvention de 500 000$ à Les œuvres de la Maison Dauphine afin de soutenir L’École de la rue.

    • Mise en place de mesures et d’actions visant à faire de Québec une ville universellement accessible :

      • publication du Guide pratique d’accessibilité universelle en collaboration avec l’IRDPQ et le CIRRIS et début des travaux visant à développer un outil d’évaluation des immeubles et espaces extérieurs de la Ville de Québec;

      • bonification du Programme vacances-été par l’amélioration de l’encadrement et par l’accessibilité du service aux enfants vivant une situation de handicap;

      • accessibilité des parcours Métrobus 800, 801 et 802;

      • construction prochaine du nouveau centre communautaire Lebourgneuf qui sera un projet vitrine en accessibilité universelle;

      • acquisition dans les bibliothèques de 580 livres parlant et de 920 livres en gros caractères;

      • création d’une mention «Accessibilité universelle» aux Mérites d’architecture;

      • mise en ligne d’une version audio du bulletin municipal;

      • adoption d’un plan d’action 2012-2015 pour l’accessibilité universelle.

Régis Labeaume

Contribuez en ligne

Remplir le formulaire

Informations requises*











Signature éléctronique

Pour verser une contribution à un parti politique autorisé, vous devez posséder la qualité d’électeur (art. 429 et 430) au sens de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités et votre paiement doit être fait par vous-même et selon les exigences légales (art. 436)

Je déclare que j'ai :

Je déclare que ma contribution :

Consentement de l'électeur

*En vertu de la loi sur les éléctions et les référendums dans les municipalités.

Inscrivez-vous comme bénévole

Remplir le formulaire

SUIVEZ-NOUS

Équipe Labeaume sur le web

Twitter Youtube